catalogue Les musées et monuments, grandes institutions et lieux insolites
La Voix des lieux aime les petits musées tranquilles et pleins de charme, les musées insolites et les parcours thématiques dans les grandes collections. La Voix des lieux aime aussi tous les monuments : grands ou petits, illustres ou méconnus, religieux ou profanes, anciens ou modernes, aimés ou incompris. Et vous ?
Jeanne Tercafs, Tête de jeune africaine, Boulogne-Billancourt, musée des Années trente. Photo Vincent Delaveau. Le musée des Années trente : tout un art de vivre à Boulogne-Billancourt Non, Boulogne n'est pas au bout du monde et non, le musée des Années trente n'est pas un musée d'histoire de la montée des nationalismes avant guerre ! En revanche vous y trouverez une très riche collection de meubles, objets d'art, peintures et sculptures, vous y croiserez de grands artistes du cru et les nombreux visages d'une société opulente et raffinée. Musée de l'Armée La guerre avec élégance : chefs d'œuvre du musée de l'Armée Il existe quelques visites quasiment invendables. Le musée de l'Armée en fait partie tant on se fait de fausses idées sur lui. Je persiste tout de même à vous le proposer. Si vous aimez les techniques raffinées, les décors délirants, les anecdotes historiques et les objets insolites, vous ne regretterez pas votre choix ! Arts décoratifs De l'art nouveau à l'art déco : collections du musée des Arts décoratifs Art nouveau, art déco ? Vous n'êtes plus très sûr(e) de vous ? Les meubles et objets d'art du musée des Arts décoratifs, tous d'une exceptionnelle qualité, vous transportent dans les plus beaux intérieurs du début du XXe siècle... et vous remettent les idées en place. Arts et métiers La belle histoire des techniques : trésors du musée des Arts et Métiers La technique, ce n'est que pour les garçons et les ingénieurs. Faux ! Si l'histoire des techniques ne vous passionne pas a priori, venez quand même. Vous trouverez ici une atmosphère unique, de merveilleuses inventions clairement expliquées et une foule d'objets qui touchent à la perfection. Bref, de l'intelligence et du beau. Que demander de plus ? Hôtel de BeauvaisHôtel de Beauvais, escalier Le Pautre. Photo Vincent Delaveau. L'hôtel de Beauvais au Marais, un palais baroque dans un mouchoir de poche Construit au milieu du XVIIe siècle pour l'intrigante femme de chambre de la reine Anne d'Autriche, l'hôtel de Beauvais se signale par l'ingéniosité de son plan, son architecture sous influence baroque... et son cellier médiéval. Collège des Bernardins Un collège médiéval au Quartier Latin : les Bernardins Construit au milieu du XIIIe siècle, le collège des Bernardins est l'unique vestige de la vie intellectuelle dans le Quartier Latin au Moyen âge. Sa spectaculaire restauration terminée en 2007 lui a redonné sa vocation d'origine. Musée BourdelleAtelier d'Antoine Bourdelle. Photo Vincent Delaveau. Un atelier de sculpteur à Montparnasse, le musée Bourdelle À l'écart du tumulte de Montparnasse, deux jardins un peu sauvages, un atelier de guingois, de gigantesques plâtres, des dizaines de figures de terre et de bronze, tantôt débordantes de vie, tantôt hiératiques, la vie et l'œuvre d'un prénommé Antoine, un lieu attachant et presque secret... c'est tout cela le musée Bourdelle. Hôtel CailHôtel Cail, détail du plafond du grand salon. Photo Vincent Delaveau. L'hôtel Cail et l'église Saint-Augustin : le Second Empire à l'œuvre Bâtie pour l'industriel Jean-François Cail, cette demeure est un parfait exemple de l'architecture privée du Second Empire. La visite permet de découvrir ses décors et l'étonnante carrière du maître des lieux. À deux pas, l'église Saint-Augustin, contemporaine de l'hôtel, complète la visite de façon spectaculaire. Eglise Saint-Jospeh-des-Carmes Les Carmes, des raffinements baroques aux massacres de la Révolution Ancienne église du couvent des Carmes, Saint-Joseph conserve dans ses chapelles de riches décors du XVIIe siècle récemment restaurés. Les cryptes et le jardin rappellent quant à eux le souvenir des massacres qui eurent lieu ici en septembre 1792. Chapelle expiatoireFrançoi-Joseph Bosio, L'Apothéose de Louis XVI, 1826. Photo Vincent Delaveau. À la mémoire de Louis XVI et Marie-Antoinette, la Chapelle expiatoire Construite à la demande de Louis XVIII par l'architecte Pierre Fontaine, la chapelle rappelle le souvenir des exécutions de Louis XVI et Marie-Antoinette, à l'emplacement où ils furent d'abord inhumés. Entre sobriété et raffinement, la chapelle est un petit bijou d'architecture et un grand monument d'histoire. Galerie des Moulages La sculpture médiévale grandeur nature à la Galerie des moulages Les moulages grandeur nature, d'un remarquable réalisme, présentés dans les lumineuses galeries de la Cité de l'architecture offrent un passionnant panorama de l'histoire de la sculpture monumentale. Pour le prix modique d'une visite, offrez-vous ici un beau voyage dans le temps et à travers les régions de France. Cité universitaireCollège franco-britannique. Photo Vincent Delaveau. Le petit monde de la Cité universitaire Bâtis depuis les années 1920 dans un vaste parc, les pavillons de la Cité internationale universitaire offrent un panorama à la fois pittoresque et didactique de l'histoire de l'architecture du XXe siècle. La visite permet aussi de découvrir le fonctionnement de cette véritable petite ville. Globes de Coronelli Les Globes de Coronelli ou la terre et le ciel de Louis XIV Encombrants cadeaux faits à Louis XIV, le globe terrestre et le globe céleste réalisés par Vincenzo Coronelli sont aujourd'hui conservés à la Bibliothèque nationale de France. Cette visite permet de découvrir leur histoire et leur intérêt scientifique, technique et artistique. Musée Henner Un atelier d'artiste dans la plaine Monceau : le musée Jean-Jacques Henner Vous n'avez jamais entendu parler de Jean-Jacques Henner et de son musée ? Ne vous inquitez pas, ça arrive à beaucoup de monde. Mais ne vous privez pas de la découverte de ce lieu intimiste et plein de charme. Au fil des salles, la carrière de ce peintre autrefois illustre vous fera voyager entre l'Alsace et l'Italie, entre Paris et des contrées oniriques. Invalides.Galeries de la cour d'honneur des Invalides. Photo Vincent Delaveau. L'hôtel des Invalides, palais des soldats, tombeau de Napoléon 1er L'hôtel des Invalides, réalisation la plus ambitieuse de Louis XIV à Paris, était destiné à la fois à héberger les soldats invalides et à manifester la gloire et le rôle du souverain. Cette visite vous fait découvrir le résultat de cette double intention et l'histoire de cette prestigieuse institution. Maison La Roche La maison La Roche à Auteuil : une villa « puriste » de Le Corbusier Construite au fond d'une paisible impasse d'Auteuil au début des années 1920, la maison du collectionneur Raoul La Roche rassemble déjà les grands principes de l'architecture nouvelle promue par Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret. Vous n'aimez pas l'architecture moderne ? Eh bien je vous conseille de venir quand même ! Eglise de la Madeleine La Madeleine, « la meilleure cure de Paris » L'extérieur de la Madeleine, façon temple antique, austère, distant et sale ne fait pas vraiment envie. Si vous faites l'effort de franchir les spectaculaires portes de bronze, vous découvrirez pourtant une église à l'histoire palpitante et une très belle collection de sculptures de l'époque romantique. Missions étrangères de Paris Les Missions étrangères, une chapelle, des martyrs, un jardin En plein faubourg Saint-Germain, les Missions étrangères racontent l'histoire mouvementée de quatre siècles de présence en Extrême-Orient. La visite permet aussi de flâner dans l'un des plus grands jardins privés de Paris. Musée de Montmartre Des artistes dans la verdure : le musée de Montmartre Au 12 de la rue Cortot, il y une grande porte entr'ouverte sur un jardin. La pousser, c'est s'introduire dans l'un des lieux les plus charmants de Paris. Au fil des très riches collections du musée, c'est aussi partir à la découverte de l'histoire de l'ancien village et des grands noms des arts et du spectacle qui ont marqué la Butte de leur présence. Grand salon du musée Nissim de Camondo. Photo Vincent Delaveau. Dans l'intimité d'un collectionneur, musée Nissim de Camondo À la veille de la Première guerre mondiale, le comte Moïse de Camondo fait rebâtir la demeure familiale, en bordure du parc Monceau. Ce nouvel hôtel doit accueillir le raffinement d'une exceptionnelle collection d'objets d'art du XVIIIe siècle et répondre aux besoins du confort moderne. Monument à l'Amiral de Coligny. Photo Vincent Delaveau. Le temple de l'Oratoire du Louvre et ses parages protestants En 1811, Napoléon décide d'affecter au culte réformé l'ancienne église des Oratoriens, bâtie au XVIIe siècle. Cette visite permet de découvrir cette histoire en deux actes et de comprendre l'organisation d'un temple. Elle se poursuit à l'extérieur avec une petite déambulation protestante autour du Louvre. Entre volupté et scandale, les plus beaux nus du musée d'Orsay L'art du nu au XIXe siècle est très ambigu, voire hypocrite. Telle nudité suscite la plus vive admiration, telle autre déclenche le plus terrible scandale. Des nymphes aux prostituées, des héros antiques aux travailleurs des temps modernes, cette visite dans les collections d'Orsay fait sans pudeur le tour de la question. Panthéon Le Panthéon, de l'abbatiale Sainte-Geneviève au temple des Grands hommes Un austère et froid monument sépulcral le Panthéon ? Que nenni ! À l'origine église consacrée à sainte Geneviève, ce spectaculaire édifice, né du génie de l'architecte Soufflot, est devenu un temple à la gloire de nos grands hommes et de nos grandes femmes à la Révolution, moyennant quelques rebondissements ultérieurs. Charles Giron, le Femme aux gants.Charles Giron, La Femme aux gants, Paris, musée du Petit Palais. Visages du XIXe siècle, les plus beaux portraits du Petit Palais Au XIXe siècle, le portrait fait bouillir la marmite des artistes. Le souci d'ostentation de la bourgeoisie et les honneurs rendus aux grands hommes valent aux peintres et aux sculpteurs d'innombrables commandes. Les formules sont d'une grande variété. Le résultat est là sous vos yeux, sur les cimaises du Petit Palais. Musée de la Police Ordre, crime et châtiment au musée de la Police Maintenir l'ordre, c'est poursuivre la délinquance et le crime mais c'est aussi travailler tous les jours à la tranquillité et à la sécurité des habitants, dans tous les domaines de la vie quotidienne. C'est ce que racontent au fil des siècles les très riches collections du musée de la Préfecture de Police. Musée de la PosteLe retour d'Alexandre Millerand, ministre des Travaux publics, à la tête des P. et T., caricature anonyme, 1909. Paris, musée de la Poste. L'histoire et l'art de la Poste en son nouveau musée Après une refonte totale, le musée de la Poste réussit l'équilibre parfait d'un discours solide et accessible, d'une muséographie claire et confortable, d'une douce nostalgie et de la foi dans l'avenir. Une riche iconographie, des objets insolites, des œuvres d'art étonnantes : vous trouverez ici beaucoup plus que ce que vous imaginiez. Chœur et déambulatoires de l'église Saint-Eustache. Photo Vincent Delaveau. Saint-Eustache, la (très) grande église des Halles Ses vastes dimensions, son architecture à mi-chemin entre gothique et Renaissance, la variété de ses œuvres d'art et son lien avec les anciennes Halles centrales font de Saint-Eustache une église à découvrir absolument ! L'église Saint-Germain-des-Prés, ou le Moyen âge recolorisé À l'époque romane, comme à l'époque gothique, l'ancienne église abbatiale de Saint-Germain-des-Prés a été un édifice pionnier. La récente et spectaculaire restauration des décors intérieurs du XIXe ajoute encore à l'intérêt de la (re)découvrir. Bibliothèque Sainte-Geneviève La Bibliothèque Sainte-Geneviève, une cathédrale pour les livres Construite au milieu du XIXe siècle par l'architecte Labrouste, la bibliothèque est un jalon fondamental de la construction en métal et de la naissance du rationalisme. L'ampleur des espaces, le travail sur la lumière naturelle et artificielle, la juste place des décors et bien sûr ses milliers de livres contribuent aussi à en faire un lieu fascinant. L'église Sainte-Odile et les villas de la rue Flachat À deux pas de la porte de Champerret, Sainte-Odile se signale par son clocher, le plus haut de Paris. Mais ne vous arrêtez pas là : l'intérieur abrite un extraordinaire ensemble de vitraux en pâte de verre. La visite se poursuit ensuite du côté de la rue Flachat et de sa belle collection d'architecture privée. Salpêtrière La Salpetrière, des pauvres de Louis XIV aux folles de Charcot Répartis sur une trentaine d'hectares de cours et de jardins, les bâtiments anciens ou modernes de la Salpêtrière racontent une passionnante histoire, de l'Hôpital général de Louis XIV au plus vaste hôpital d'Europe. Salon de la princesse de Soubise.Plafond du salon de la princesse de Soubise. Un palais rocaille au Marais, l'hôtel de Soubise Dernier grand hôtel particulier construit dans le Marais, l'hôtel de Soubise fut la résidence parisienne de la famille de Rohan. Et la richesse des décors rocaille est à la hauteur du prestige de la famille. La visite permet aussi de découvrir quelques trésors des Archives nationales qui occupent les lieux depuis 1808. Val-de-GrâceCoupole du Val-de-Grâce, peinte par Pierre Mignard. Photo Vincent Delaveau. L'abbaye du Val-de-Grâce, fastueux ermitage d'une reine Témoignage de la piété, du goût et des moyens financiers d'Anne d'Autriche, mère de Louis XIV, le Val-de-Grâce vaut par sa passionnante histoire, par son architecture et ses décors, par la subtile harmonie des influences baroques italiennes sur un classicisme français naissant. Que demander de plus ?
Delaunay, Rythme n° 1Robert Delaunay, Rythme n° 1, 1938. Paris, musée d'art moderne de la ville de Paris. Collection 2020/21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Tout le catalogue Delaunay, Rythme n° 1Robert Delaunay, Rythme n° 1, 1938. Paris, musée d'art moderne de la ville de Paris. Renseignements, devis, réservations Si l'une ou plusieurs de ces visites vous intéresse(nt) pour votre groupe, je me tiens à votre disposition pour vous fournir des informations complémentaires, établir un devis et, si les conditions vous conviennent, établir un contrat. Vous pouvez me contacter, de préférence par mail, ou par téléphone. Contact Delaunay, Rythme n° 1Robert Delaunay, Rythme n° 1, 1938. Paris, musée d'art moderne de la ville de Paris. Ne laissez rien passer ! La visibilité étant assez réduite à moyen terme, les programmes sont mis en ligne au fil de l'eau pour une ou deux semaines. Des petites piqûres de rappel sont administrées sur Facebook et Instagram. Compte tenu du rythme assez soutenu et pour éviter de vous envahir, la lettre d'information ne sera envoyée que tous les quinze jours. Instagram Facebook Lettre d'information