Hors les murs La basilique Saint-Denis, dernière demeure des rois
Construite aux XIIe et XIIIe siècles, l'ancienne abbatiale de Saint-Denis abrite des dizaines de monuments funéraires royaux, des gisants médiévaux aux grands tombeaux de la Renaissance. Ses dimensions, l'audace de son architecture et la qualité de ses décors en font aussi un édifice gothique exceptionnel.
Les parties hautes du chœur de l'abbatiale, construites au XIIIe siècle, témoignent de la spiritualité de l'époque, de la virtuosité atteinte par les architectes gothiques, de la puissance de l'abbaye et de ses liens étroits avec la monarchie. Photo Vincent Delaveau.
La tradition rapporte qu'au milieu du IIIe siècle, Denis, premier évêque de Paris, fut décapité sur les pentes de Montmartre. Après avoir ramassé sa tête et l'avoir soigneusement lavée à l'eau d'une source, il poursuivit son chemin jusqu'au lieu de sa sépulture. Un peu plus de deux siècles après, Geneviève érigea à l'emplacement de cette sépulture une première chapelle, appelée à un très brillant avenir.
En 639, Dagobert est le premier souverain à être inhumé à Saint-Denis. L'abbaye doit cependant attendre le XIIe siècle et les efforts de son infatigable abbé Suger pour s'imposer comme unique nécropole royale. Cette tradition a fait de l'abbatiale un passionnant musée de sculpture funéraire au fil des siècles. À l'origine très simples, les sépultures deviennent peu à peu plus monumentales et plus riches. Cette recherche de faste culmine au XVIe siècle sur les tombeaux de Louis XII, François 1er et Henri II : architecture à l'antique, sculpture en bas-relief, savantes allégories et scènes de batailles d'un grand réalisme montrent l'épanouissement de la Renaissance française.
Les tombeaux royaux font souvent oublier l'intérêt exceptionnel de l'architecture de l'ancienne abbatiale. Lorsque Suger entreprend la reconstruction du chevet vers 1131, il fait un choix très novateur et nous offre l'un des premiers chefs-d'œuvre gothiques : les grands vitraux des chapelles rayonnantes font du sanctuaire une fastueuse châsse de lumière pour les reliques de saint Denis. Un siècle plus tard, une nouvelle campagne de travaux dans la nef et dans le chœur montre l'audace et la parfaite maîtrise technique des architectes. Les murs ne sont plus désormais qu'un squelette de pierre enchâssant d'immenses verrières.
machineSépulture de reine dans la basilique. Photo Vincent Delaveau. Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information machineDétail d'un ébrasement de portail, façade ouest. Photo Vincent Delaveau. Pour les groupes privés Cette visite peut être organisée tous les jours sauf le dimanche matin. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Contact Hercule FarneseHendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle