Conférence en salle/en ligne La barbe ! La Renaissance au poil
Après un Moyen âge dans l'ensemble glabre, la barbe fait un retour en force à la Renaissance, d'abord sur les visages des élites puis de l'ensemble de la population. Ces chefs d'œuvre de l'art européen vous diront pourquoi.
Lucas Cranas l'Ancien, Portrait de Lukas Spielhausen, 1532. New York, Metropolitan Museum of Art.
Le barbe, comme toutes les pratiques liées au corps, est une mode changeante selon les lieux et les époques. Plusieurs études récentes ont décortiqué ses évolutions et ses significations au fil du temps. Cette conférence pileuse mais pas barbante, illustrée de peintures, sculptures et objets d’art des plus grands musées du monde, se propose de vous faire comprendre la remarquable vitalité de la barbe à la Renaissance.
Hormis quelques exceptions à connotation généralement négative, la fin du Moyen âge est glabre. La barbe fait d’abord son apparition à la Renaissance dans les cours italiennes et la mode s’en répand rapidement partout en Europe, d’abord parmi les élites puis dans l’ensemble de la population masculine. Dans ce retour en force, l’esthétique ne joue qu’un rôle très limité, voire nul —  la recherche de la beauté est une préoccupation exclusivement féminine. L’homme doit en revanche manifester force et puissance, impressionner plus que séduire. La barbe l’y aide ; comme elle permet aux savants d’avoir l’air plus doctes, aux philosophes plus sages, aux artistes plus créatifs, aux prélats plus vénérables. Elle est donc d’une grande richesse de sens, relevant d’enjeux sociaux, intellectuels et religieux complexes.
En plus de vous faire comprendre les motivations variées des barbus, cette conférence est l’occasion de découvrir une belle galerie de portraits d’hommes de la Renaissance et de héros mythologiques, antiques ou bibliques, nécessairement barbus. Elle permettra aussi d’évoquer les pratiques de soins autour de la barbe, souvent d’une grande minutie.
machineMaître de la Mort d'Absalom (?), Portrait d'un homme portant un turban, vers 1510. New York, Metropolitan Museum of Art. Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information machineMaître de l'Allégorie Dinteville, Moïse et Aaaron devant Pharaon : une allégorie de la famille Dinteville, 1537. New York, Metropolitan Museum of Art. Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Contact Hercule FarneseHendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle