Conférence en salle/en ligne Dômes, coupoles et rotondes : les belles courbes de Paris
À partir du début du XVIIe siècle, grands et petits dômes ont colonisé le ciel parisien. S'adaptant aux programmes, aux intentions, aux goûts et aux moyens financiers et techniques, les architectes ont su décliner à l'infini les formes, les matériaux et les décors.
Coupole de la chapelle du Val-de-Grâce. Photo Vincent Delaveau.
Pendant deux siècles, les dômes restent l'apanage des églises et des palais ou monuments royaux. Quoi que la question de l'éclairage ait pu jouer un rôle dans les églises, la coupole et le dôme qui va avec sont tout autant une représentation symbolique de la voûte céleste qu'une manifestation de la foi et de l'ambition du commanditaire et de la virtuosité de l'architecte. La Sorbonne, le Val-de-Grâce, les Invalides ou le Panthéon en constituent les exemples les plus glorieux. Cette dimension symbolique se retrouve du pavillon de l'Horloge du Louvre à l'École militaire ou au Palais de justice : le dôme, carré cette fois, y représente l'autorité royale dans le paysage urbain. Plus modestement, les rotondes apparaissent à l'angle de rares bâtiments privés à la fin du XVIIIe siècle.
Dans le domaine de l'architecture comme dans beaucoup d'autres, la bourgeoisie du XIXe siècle s'approprie les codes des anciennes élites. Rotondes, coupoles et dômes fleurissent partout, des grands magasins aux banques, des théâtres aux immeubles de rapport, sans abandonner les églises et les bâtiments publics. De toutes les tailles, ils sont la mire des grandes perspectives et rythment le front bâti. Leur diffusion est par ailleurs poussée par l'usage des charpentes métalliques, le plus souvent cachées, moins coûteuses et plus faciles à mettre en œuvre que la pierre.
L'apparition du béton au tournant du XXe siècle n'éteint pas le désir de coupoles, bien au contraire. Les églises restent dans la course, comme le Saint-Esprit, Saint-Dominique ou Sainte-Odile. L'amphithéâtre du palais d'Iéna est aussi un bel exemple de renouvellement des formes autour d'un motif architectural séculaire.
Dômes des immeubles du square de l'Alboni à Passy. Photo Vincent Delaveau. Pour les particuliers lundi 16 novembre à 18h30
Visio-conférence en direct sur l'application Zoom. Durée une heure environ. Tarif unique par connexion 10€. Un peu avant la conférence, vous recevrez un lien et des identifiants pour vous connecter à l'heure dite. Non remboursable. Échangeable pour une autre visio-conférence sous réserve de disponibilité.
Comment ça marche ? Réserver Retour au calendrier
Dôme du palais de l'Institut de France. Photo Vincent Delaveau. Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Contact Hercule FarneseHendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle