Conférence en salle/en ligne Cologne, cathédrale des rois mages et de l'unité allemande
Des voûtes montant à 43 mètres, des flèches culminant à plus de 157, 8000 mètres carrés au sol, une cloche de 24 tonnes... la cathédrale de Cologne est d'abord celle de tous les superlatifs. Mais, commencée au milieu du XIIIe siècle et terminée au XIXe, riche de nombreuses œuvres d'art, elle est aussi un édifice passionnant et d'une exceptionnelle richesse.
Vue prise au crépuscule du Pont Hohenzollern, avec la cathédrale de Cologne et le musée Ludwig en arrière-plan. Photo Thomas Wolf. www.foto-tw.de / Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0
En 1162, l'archevêque de Cologne Renaud de Dassel reçoit des mains de Frédéric Barberousse les insignes reliques des rois mages, tout juste confisquées lors de la prise de Milan. Une trentaine d'années plus tard une grande et fastueuse châsse d'orfèvrerie est commencée pour les abriter et les offrir à la vénération des pélerins de plus en plus nombreux. En 1248, alors que se termine le chantier de la Sainte-Chapelle à Paris, la première pierre d'une nouvelle cathédrale est posée à Cologne, glorieuse image du prestige des reliques, de la puissance de l'archevêque, de la ville et de l'empire.
L'édifice doit surpasser en dimensions et en richesse tout ce qu'on a pu construire jusqu'alors, notamment la cathédrale d'Amiens. Le chœur est terminé vers 1320 et alors fermé d'une cloison provisoire. Mais du provisoire qui a duré six siècles. Le chantier s'enlise en effet et finit par être arrêté au début du XVIe siècle. L'énorme grue de la tour sud inachevée va alors marquer la silhouette de la ville jusqu'à la reprise du chantier au milieu du XIXe siècle. L'intérêt romantique pour l'histoire et le patrimoine du Moyen âge, l'intégration de la Rhénanie par le royaume de Prusse et l'idée d'unité allemande font alors de nouveau de la cathédrale de Cologne un symbole. En 1842, le chantier est rouvert. Des moyens financiers, humains et techniques considérables permettent de le mener à son terme en 1880.
C'est cette longue et tumultueuse histoire que vous raconte cette conférence. Au fil des siècles, elle vous permettra aussi de découvrir les trésors de la cathédrale, ses reliquaires et ses retables, ses sculptures et des vitraux, son mobilier et ses peintures.
Stefan Lochner, Retable des saints patrons de la ville, vers 1445. © Raymond Spekking, CC BY-SA 4.0 (via Wikimedia Commons). Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information Johan Franz Michiels, la cathédrale en cours d'achèvement, 1856. Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Contact Hercule FarneseHendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle