Vitrail de la Sagesse de Salomon, 1531. Paris, église Saint-Gervais-Saint-Protais.
Vitrail de la Sagesse de Salomon, 1531. Paris, église Saint-Gervais-Saint-Protais.
La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

Saint-Gervais-Saint-Protais, entre Renaissance et Grand Siècle

La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

Saint-Gervais-Saint-Protais, entre Renaissance et Grand Siècle

Dans la partie la moins fréquentée du Marais, à l'ombre de l'Hôtel de Ville, sans véritable dégagement, l'église Saint-Gervais-Saint-Protais reste relativement méconnue. Son histoire passionnante remonte pourtant à l'époque mérovingienne, son vaisseau gothique est d'un remarquable élancement, sa façade est un jalon fondamental de l'architecture classique, ses chapelles conservent des trésors d'art religieux, de la Renaissance au XIXe siècle. C'est tout cela que cette visite ambitionne de vous faire découvrir.

À deux pas de la Seine mais à l'abri des crues sur une petite éminence, en bordure d'une ancienne voie romaine, un premier sanctuaire est fondé ici dès l'époque mérovingienne, dédié à deux saints martyrs, Gervais et Protais. Devenue église paroissiale au début du XIIIe siècle, l'église est reconstruite à partir de la fin du Moyen âge. Pour des raisons financières et topographiques, le chantier traîne en longueur et s'achève par la construction de la façade ouest... en 1621, soit 130 ans après le début des travaux. Alors que le parti gothique d'origine avait été respecté pour tout l'édifice, Salomon de Brosse innove alors en dessinant une façade classique, à trois ordres superposés, à la fois sobre et puissante.

Saint-Gervais abrite un remarquable patrimoine artistique : des stalles pleines de fantaisie, un retable et un exceptionnel vitrail de la Renaissance, quelques monuments funéraires, des peintures, le dramatique Christ en croix d'Auguste Préault qui suscita un grand scandale ou encore un remarquable ensemble de vitraux contemporains de Sylvie Gaudin et Claude Courageux. Notre visite permettra par ailleurs d'évoquer le souvenir de la famille Couperin, longtemps titulaire de l'orgue, et le bombardement du 29 mars 1918 qui laissa 91 victimes sous les décombres.

PARTICULIERS Cette visite aura lieu le lundi 10 février 2020 à 10h30 .
Rendez-vous M° Hôtel de Ville, sortie rue de Lobau.
Durée : 1h30.
Tarifs et conditionsfleche_bas Tarif normal 16€. Tarif réduit 12€ (moins de 25 ans et demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif). Paiement à la réservation en ligne ou par chèque à l'ordre de Vincent Delaveau. Annulation possible jusqu'à J-7. Location d'écouteurs en plus 3.00 € à régler sur place. Réserver Calendrier des visites Lettre d'information
GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours du mardi au samedi.
Location d'écouteurs en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
Lionceau
© Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2019. Reproduction interdite sans autorisation.