Moulage du tympan de Vézelay. Photo Vincent Delaveau.
Moulage du tympan de Vézelay. Photo Vincent Delaveau.
La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

La sculpture médiévale grandeur nature : la galerie des moulages

La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

La sculpture médiévale grandeur nature : la galerie des moulages

Les moulages de sculptures, souvent considérés comme des « faux », ont mauvaise presse. Au XIXe siècle, ils occupent pourtant une place non négligeable dans les musées, les écoles d'art et sur les chantiers de restauration de monuments historiques. Leur échelle à grandeur réelle, la qualité de leur fabrication et leur extraordinaire réalisme en font des œuvres à part entière, à la fois fascinantes et passionnantes. C'est ce que vous montrera cette visite dans les vastes galeries de la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Créée à l'initiative de Viollet-le-Duc, la « galerie de sculpture comparée » avait bien entendu une vocation pédagogique, synthèse des connaissances accumulées dans ce domaine. Elle devait permettre un accès direct à des œuvres dispersées sur le territoire et souvent haut perchées donc peu visibles. Elle se voulait aussi le témoignage spectaculaire des importants travaux de restauration menés sur les monuments historiques tout au long du XIXe siècle. Régulièrement enrichie et plusieurs fois réaménagée, la galerie a conservé sa vocation, ses vastes et lumineux espaces... et son charme.

À l'époque romane, la sculpture monumentale connaît un extraordinaire développement comme l'attestent par exemple les tympans de Conques, Moissac, Autun ou Vézelay. Le thème du Jugement dernier est alors le plus représenté. À l'époque gothique, l'iconographie se fait plus variée et plus riche, les formes s'assouplissent, les figures sont traitées avec plus de naturel, les motifs décoratifs s'affinent. De Chartres à Reims, les moulages pris sur les grandes cathédrales en témoignent. La fin du Moyen âge se caractérise par un extraordinaire foisonnement décoratif, un certain maniérisme des attitudes et un goût pour le détail. Enfin, à l'aube du XVIe siècle, les apports italiens de la Renaissance complètent puis remplacent ce répertoire gpthique. De Dijon à Bourg-en-Bresse, de Bourges à Rouen, les collections de la galerie illustrent avec clarté ces subtiles transitions.

PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours sauf lundi et mardi, de 11
Droit d'entrée en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
Lionceau
Pas très loin, il y a aussi...
1937, une exposition, trois palais Le cimetière de Passy, « petit mais bien fréquenté » Passy, un balcon sur la Seine Hector Guimard à Auteuil, entre art nouveau et art déco
La sculpture à Paris, en plein air et dans les musées
Aux portails des églises, sur les façades des immeubles et bâtiments publics, dans les squares, au centre places, dans les musées : la sculpture est partout dans la ville à tel point que l'on finit parfois par ne plus la voir. Ces visites proposent de vous faire découvrir ce patrimoine exceptionnel d'une grande variété. Voir toutes les visites de ce thème
© Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2019. Reproduction interdite sans autorisation.