imprimer contact newsletter facebook twitter mentions
La Voix des lieux Menufleche_bas

La gloire d'une avenue : les Champs-Élysées du Rond-point à l'Étoile

La Voix des lieux Menufleche_bas

La gloire d'une avenue : les Champs-Élysées du Rond-point à l'Étoile

Le Grand cours fut tracé sous Louis XIV par Le Nôtre pour offrir une belle perspective plantée dans l'axe du palais et du jardin des Tuileries. Il se trouve alors hors les murs de la ville. Au fil des siècles ce cours est devenu une véritable avenue bordée de façades monumentales. Cette promenade raconte l'épopée de la plus célèbre avenue de Paris et permet de lui accorder un regard un peu moins négligent qu'à l'habitude.

Traversant des jardins d'agrément et des jardins maraîchers, l'avenue a longtemps été un lieu paisible réservé à la seule flânerie... et à quelques activités moins chastes la nuit venue. À la fin du XVIIIe siècle, quelques « folies » sortent de terre. Des guinguettes contribuent aussi à l'animation des lieux. Mais c'est au milieu du XIXe siècle que les Champs-Élysées deviennent une avenue digne de ce nom. La haute bourgeoisie parisienne prend ses quartiers dans ces parages et y bâtit hôtels particuliers et immeubles de rapport. Un troisième mouvement s'amorce à la veille de la première guerre mondiale. L'avenue attire de plus en plus les promeneurs élégants et les touristes fortunés. Les grands hôtels de voyageurs, les enseignes de luxe, les marques d'automobiles, les galeries marchandes puis les cinémas colonisent l'avenue.

Navigant du « côté ombre » au « côté soleil », cette visite sera ainsi l'occasion d'évoquer les époques de gloire comme les heures sombres de l'avenue et de découvrir un patrimoine historique et architectural hors du commun. Nous croiserons en chemin plusieus hôtels particuliers comme l'hôtel Le Hon, construit pour la maîtresse du duc de Morny, ou celui de Païva, bâti pour une courtisane de haut vol. Nous évoquerons également l'histoire de grands palaces comme le Claridge ou l'Élysée-Palace. Enfin, cette flânerie fera revivre quelques belles sagas commerciales devant les enseignes les plus prestigieuses — le Lido, le Fouquet's, Guerlain ou Vuitton — pour n'en citer que quelques-unes.

silhouette_chien
PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours ; le week-end le matin uniquement.
Pas de droit d'entrée.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
corbeau
Le grand axe de Paris
En 1563, Catherine de Médicis entreprend la construction du château des Tuileries. Peu à peu transformé en un vaste palais, il fut réduit en cendres en 1871. Pourtant, du Louvre à la Défense, la perspective de ce palais disparu structure encore tout l'ouest parisien. Ces quelques visites jalonnent ses huit kilomètres. Voir toutes les visites de ce thème
Copyright Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2017. Reproduction interdite sans autorisation.