imprimer contact newsletter facebook mentions
La Voix des lieux Menufleche_bas

De laine, de soir et d'or, les plus belles tapisseries du Louvre

La Voix des lieux Menufleche_bas

De laine, de soir et d'or, les plus belles tapisseries du Louvre

La réouverture des salles des objets d'art des XVIIe et XVIIIe siècles a notamment révélé un ensemble exceptionnel de tapisseries des Gobelins et de Beauvais. C'est l'occasion de s'intéresser à une technique et à un art souvent méconnus aujourd'hui.

Dès la fin du Moyen âge, les tapisseries ont pourtant occupé une place de choix dans les intérieurs élégants. Protection thermique et phonique efficace, faciles à rouler et à transporter, marque de prestige par leur qualité technique, leur coût et leur décor, les tapisseries ont tout pour séduire une aristocratie qui navigue de demeure en demeure. A la fin du Moyen âge, les plus belles pièces sont principalement importées de Flandre. Au XVIIee siècle, Henri IV pluis Louis XIV mènent une ambitieuse et efficace politique en la matière. La France se trouve dotée de plusieurs manufactures, comme les Gobelins ou Beauvais, qui font rayonner l'art de la tapisserie française partout en Europe.

Les exceptionnelles collections du Louvre montrent la variété et l'évolution des styles et des sujets. Elles attestent aussi de la virtuosité technique des lissiers au fil des siècles. Dans les salles tranquilles de l'aile Richelieu, nos pas nous mèneront ainsi des ours des Ursins au Don du céoelig;ur, de la tapisserie de l'Apocalypse aux Chasses de Maximilien, des chefs d'œuvre des Gobelins aux aimables tapisseries de Beauvais.

silhouette_chien
PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours sauf le mardi.
Droit d'entrée en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
corbeau
Copyright Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2017. Reproduction interdite sans autorisation.