Décor de la brasserie Lipp. Photo Vincent Delaveau.
Décor de la brasserie Lipp. Photo Vincent Delaveau.
La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

Goûter germanopratin à la brasserie Lipp

La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

Goûter germanopratin à la brasserie Lipp

Avec le Flore et les Deux Magots, Lipp forme la sainte Trinité des brasseries de Saint-Germain-des-Prés. Elle a été fondée au début des années 1880 par un Alsacien, Léonard Lipp. Elle s'appelle alors la brasserie des Bords du Rhin. À partir des années 1920, sous la houlette de l'Aveyronnais Marcelin Cazes puis de son fils Roger, elle devient l'un des lieux les plus courus de Paris, notamment par la haute société de la politique, des arts et de la littérature — rive gauche oblige. Je vous invite à pousser les portes de cet établissement mythique à l'occasion d'un goûter-conférence.

En 1920, Marcelin Cazes, Aveyronnais de Laguiole, monté à Paris au début du siècle, rachète la brasserie. Rapidement, il l'agrandit et complète le décor existant. L'emplacement idéal, la bonne cuisine bourgeoise, les rites et la discipline qui se mettent peu à peu en place, la formation d'une clientèle d'habitués illustres ou non contribuent à la notoriété de Lipp. En 1955, Roger Cazes succède à son père et accentue la rude sélection de la clientèle et le respect d'une stricte discipline. Les nombreux panonceaux sur les murs forment ainsi une sorte de règlement intérieur souvent assez amusant. Les chiens ne sont ainsi pas autorisés à monter sur les banquettes et à manger dans la cuisine de la maison. Certains tabacs pour pipe sont prohibés. Les différents espaces de la brasseries correspondent par ailleurs à une savante hiérarchie que les habitués connaissent bien, entre Paradis, Purgatoire et Enfer.

Les temps ont changé bien sûr mais Lipp a su conserver une atmosphère unique, ses traditions, ses habitués et le souvenir vivant de sa passionnante histoire. C'est tout ce que je vous invite à venir découvrir.

PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours du mardi au samedi.
Prix du goûter en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
Lionceau
Pas très loin, il y a aussi...
Saint-Germain-des-Prés Saint-Germain-des-Prés, promenade à l'ombre d'un clocher Odéon Promenade révolutionnaire de l'Odéon à Saint-Germain Saint-Sulpice Saint-Sulpice, fastes religieux du « noble faubourg » Méridien Le Méridien de Paris au fil des clous Arago
Paris des années folles à la guerre
Après la première Guerre mondiale, les esprits se libèrent, Montparnasse s'amuse, l'art déco fleurit partout, Paris vit ses dernières belles années avant la crise des années trente et les bruits de bottes. Voir toutes les visites de ce thème
© Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2019. Reproduction interdite sans autorisation.