imprimer contact newsletter facebook twitter mentions
Salon de thé de l'impératrice Eugénie. Photo Vincent Delaveau.
Salon de thé de l'impératrice Eugénie. Photo Vincent Delaveau.
La Voix des lieux Menufleche_bas

Compiègne, un palais entre deux empires

La Voix des lieux Menufleche_bas

Compiègne, un palais entre deux empires

Depuis l'époque mérovingienne, Compiègne fut un séjour apprécié de nombreux souverains, attirés ici par la forêt giboyeuse. Louis XV, plus séduit encore que ses prédécesseurs, décide de faire entièrement reconstruire le château. Son architecte Ange-Jacques Gabriel dessine une vaste et sobre demeure néo-classique, à la lisière de la ville et de la forêt. Vidé à la Révolution, le château est entièrement remeublé pour Napoléon 1er. Napoléon III et Eugénie y font plus tard défiler des centaines d'invités lors des fameuses « séries ».

En 1807, Napoléon 1er entreprend de remettre le château en état pour le rendre habitable. Le passé glorieux de Compiègne et la beauté de la forêt n'y sont sans doute pas étrangers. C'est dans un palais mis au goût du jour que Marie-Louise passe sa première nuit d'épouse et vit ses premiers jours en tant qu'impératrice. Peut-être en souvenir de cette période glorieuse de l'histoire du château, Napoléon III s'intéresse à son tour beaucoup à Compiègne. À partir de 1856 et presque chaque année jusqu'à la fin du Second Empire, le palais est le théâtre des séries. Pendant quatre à six semaines à la fin de l'automne, Napoléon III et Eugénie reçoivent ici des parlementaires, diplomates, officiers, hauts fonctionnaires, banquiers ou industriels afin de s'attacher leur fidélité. De façon plus novatrice, les listes d'invités comprennent aussi des hommes de lettres, des artistes et des scientifiques. D'une semaine à l'autre, les participants se succèdent et se voient proposer toutes sortes de divertissements, occasion d'une certaine proximité avec les souverains.

Ce parcours permet de découvrir un exceptionnel ensemble décoratif des premier et second Empires et de revivre le quotidien des souverains à Compiègne, en représentation ou dans leur intimité. La bibliothèque de l'Empereur, la chambre de Marie-Louise, le salon de musique d'Eugénie, la chambre du Prince impérial ou la galerie de bal, pour ne citer que les pièces les plus remarquables, témoignent d'un art de vivre où se mêlent le goût du confort, les évolutions de la mode et les contraintes de la politique.

silhouette_chien
PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours sauf les mardis et dimanches.
Droit d'entrée en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
corbeau
Une couronne de châteaux autour de Paris
Forteresses royales ou gentilhommières de hobereaux, résidences de chasse ou « maisons de bouteille », demeures de plaisance ou somptueux palais... Du Moyen âge au XIXe siècle, aristocrates, officiers, financiers et grands bourgeois ont largement investi la campagne francilienne pour former autour de Paris une belle couronne de châteaux. Voir toutes les visites de ce thème
Copyright Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2017. Reproduction interdite sans autorisation.